Accéder au contenu principal

Test chargeur Archeer

Le chargeur est emballé dans une boîte en carton blanc très simple avec seulement quelques inscriptions dont le logo de la marque Archeer et un blueprint du produit. La boîte est entourée d’un film plastique.


Dans la boîte se trouvent le chargeur dans un sachet plastique, une notice d’utilisation en 6 langues différentes dont le français et l’anglais, mais aussi un câble USB > Micro USB. C'est à souligner puisque c’est très rare qu'ils soient fournis avec le chargeur.





Le chargeur en lui même est magnifique ! La surface du produit est mate et très douce au touché, le bord des surfaces est incurvé. On sent que le design à été recherché et que le produit est de grande qualité. La contrepartie du revêtement doux est qu’il va potentiellement mal vieillir à cause des rayures. Aussi son poids et sa taille son assez imposants mais cela n’as pas réellement d’impact dans l’utilisation.


Le câble fourni comporte les logos de la marque et cela, associé à son épaisseur, inspire confiance quant à sa qualité.

Le chargeur dispose de deux ports USB, mais seulement un seul est compatible avec la recharge rapide QuickCharge 3.0 de Qualcomm (le port rouge), compatible avec la plupart des smartphones Android haut de gamme cela permet d’obtenir environ 60% de la charge en une demi-heure. J’utilise un Google Nexus 6 qui est compatible avec cette technologie. Le câble est très bien rentré dans mon smartphone et la tenue est excellente. Dans la pratique le câble fourni par défaut est légèrement trop court et on préfèrera utiliser d’autres câbles plus long.

Avec le port QuickCharge les débits sont sensiblement plus bas qu’avec le chargeur Motorola mais globalement le temps de recharge est le même. Si l'on utilise le port USB classique les débits sont divisé par deux et la recharge est donc naturellement plus lente.

L’avantage de ce chargeur est de pouvoir charger 2 produits en même temps en n’ayant qu’une seule prise, on pourra par exemple penser à le prendre en voyage pour charger sa tablette et son smartphone sans avoir besoin de multiprise.

Mais son plus gros défaut est finalement son prix car même si le chargeur est de très bonne qualité, une vingtaine d’euros est un prix trop élevé pour un accessoire.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test écouteurs bluetooth Aukey EP-B40

Unboxing
Dans la boîte en carton enroulée d’un film plastique transparent on trouve en plus des écouteurs : - une carte de garantie durant 24 mois - un manuel utilisateur très complet en 6 langues (dont le français) - Un câble de recharge - 3 paires d’embouts d’écouteurs. Et pour embellir ce packaging déjà satisfaisant, on retrouve également une petite pochette de transport à fermeture automatique.
Design La marque Aukey n’a plus rien à prouver quant à la qualité de conception de ces produits. Encore une fois le travail est remarquablement effectué. Les plastiques et caoutchouc utilisé sont de très bonnes qualités, ne se rayent pas facilement, les éléments sont bien agencé et visuellement les écouteurs sont jolis. UtilisationL'appairage avec un smartphone est extrêmement simple et toutes les interactions sont clairement expliquées dans le manuel.
Au quotidien utiliser ces écouteurs est un vrai plaisir puisqu'ils sont très léger et extrêmement bien conçus. Ils se fondent parfaitemen…

Test housse étanche Spigen Velo A600

Unboxing La Housse est livrée dans un sachet en plastique très professionnel déjà vu chez d’autres marques. Il comprends la housse, une lanière et le mode d’emploi rédigé en français. DesignDans sa version noire la housse est très sobre et classe. Ici tout inspire confiance : la qualité du plastique employé qui ne prends pas facilement les traces de chocs ou encore les certifications de Spigen qui sont assurément authentiques. UtilisationLe mécanisme d’ouverture et de fermeture est très simple à utiliser et très solide. Le petit plus est que l'on peut toujours utiliser son smartphone à travers le plastique sans trop de problème. Même si on n’iras pas taper un texte entier sous l’eau, c’est largement suffisant pour prendre des photos sympathiques (avec les touches de son pour déclencher la capture) et ainsi ne pas mouiller son précieux smartphone. Aucun problème à signaler sur mon Google Nexus 6P excepté l'évidente l'impossibilité d’utiliser le capteur d’empreinte digital av…

Test manette filaire EasySMX ESM-9000

Unboxing La manette est livrée dans une boîte en carton épais et est scellée par deux ronds adhésifs. En plus de la manette on trouve aussi une notice d’utilisation traduite en plusieurs langues dont un français approximatif. Design Le design de cette manette est plutôt joli même si le crédit est à accorder à Microsoft puisque on peut clairement voir la ressemblance avec une manette de Xbox 360. La disposition des touches est donc similaires et ici les éléments sont très bien agencés. Les plastiques semble de bonne qualité même si c’est sur la durée que cela se vérifiera. Le câble est assez épais. Globalement la manette inspire la qualité. UtilisationJ’ai utilisé la manette avec un Google Nexus 6P sous Android Nougat 7.1.2. Grâce à un adaptateur USB-C vers USB. Comme c’est une manette type Xbox 360, elle est automatiquement  configurée par de très nombreux jeux et émulateurs (GTA Chinatown Wars, Asphalt 8, Drastic...etc). La prise en main est excellente et toutes les touches répondent…