Accéder au contenu principal

Test écouteurs bluetooth Archeer AH62



Unboxing

La boîte en carton est celle basique de la marque, elle comporte seulement le logo Archeer argenté ainsi que deux deux étiquettes sur le dessous.

Après avoir retiré le bout d'adhésif on accède à une seconde boîte. C’est un packaging astucieux qui permet de protéger efficacement le produit.

Une fois la seconde boîte ouverte on y trouve une les écouteurs emballés dans un sachet plastique épais, les embouts supplémentaires ainsi que le câble de recharge USB vers micro-USB. Sans oublier la notice d’utilisation en anglais.

Design/Ergonomie


Les écouteurs possèdent un câble plat d’une couleur verte agréable à l'oeil. Il permet entre autre de ne jamais s'emmêler. Il fait aussi le tour de la partie épaisse glossy noire des écouteur, celle qui contient la batterie et l’antenne bluetooth. La partie verte contient elle les boutons de volume et d’allumage ainsi que port micro-USB. Les embouts interchangeables son gris translucide et l’intérieur est rouge. Les couleurs de ces écouteurs donne un look sportif, ils ne passent pas inaperçu ne serait-ce que par leur tailles puisqu'ils dépassent largement de l’oreille de l’utilisateur. Les écouteurs tiennent bien dans l’oreille si l’on trouve un embout à sa taille. À noter que les boutons power et volume sont assez résistants, il faudra donc appuyer assez fort avec l’ongle pour les enclencher.


Utilisation

Pour le premier allumage et l'appairage d'un smartphone il suffit de rester appuyer sur le bouton power jusqu'à ce que la led bleu clignote, on peut aussi se fier à la voix qui signale “Power On” ou “Pairing”. Il suffit ensuite d’allumer le bluetooth de son smartphone et de chercher “AH62”. Une fois connecté, pour allumer et éteindre le ecouteurs un simple appui de 4-5 seconde sur le bouton power fera l’affaire.

Son

La qualité de son globale est satisfaisante, La fidélité est néanmoins très approximative. En effet, les aigus sont presques absent et les basses sont elles très présentes, trop présentes mêmes. Pour la musique électronique type dubstep ça sera parfait mais le jazz ou le classique ne sont pas bien rendues. Un égaliseur pourra permettre de diminuer le problème mais pas de le résoudre totalement.
Le volume peut être très élevé mais et puisqu’ils qu'ils sont intra-auriculaires les sons extérieurs sont presque entièrement atténués
Je les utilisent avec un Nexus 6P et je n’ai jamais eu un seul décrochage.

Batterie

La durée de la batterie dépend grandement du volume d'écoute, mais au rythme d’environ 1h par jour ils ont tenu 4 jours et demi avant d’avoir besoin d’êtres rechargés.

Conclusion

Ce sont en définitive de bons écouteurs bluetooth qui ont un son très “boom boom” qui ne plaira pas aux plus exigeants mais qui contentera amplement les amateurs de musique électronique. De plus le confort apporté par le bluetooth et leur design sympathique est très apprécié.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test écouteurs bluetooth Aukey EP-B40

Unboxing
Dans la boîte en carton enroulée d’un film plastique transparent on trouve en plus des écouteurs : - une carte de garantie durant 24 mois - un manuel utilisateur très complet en 6 langues (dont le français) - Un câble de recharge - 3 paires d’embouts d’écouteurs. Et pour embellir ce packaging déjà satisfaisant, on retrouve également une petite pochette de transport à fermeture automatique.
Design La marque Aukey n’a plus rien à prouver quant à la qualité de conception de ces produits. Encore une fois le travail est remarquablement effectué. Les plastiques et caoutchouc utilisé sont de très bonnes qualités, ne se rayent pas facilement, les éléments sont bien agencé et visuellement les écouteurs sont jolis. UtilisationL'appairage avec un smartphone est extrêmement simple et toutes les interactions sont clairement expliquées dans le manuel.
Au quotidien utiliser ces écouteurs est un vrai plaisir puisqu'ils sont très léger et extrêmement bien conçus. Ils se fondent parfaitemen…

Test housse étanche Spigen Velo A600

Unboxing La Housse est livrée dans un sachet en plastique très professionnel déjà vu chez d’autres marques. Il comprends la housse, une lanière et le mode d’emploi rédigé en français. DesignDans sa version noire la housse est très sobre et classe. Ici tout inspire confiance : la qualité du plastique employé qui ne prends pas facilement les traces de chocs ou encore les certifications de Spigen qui sont assurément authentiques. UtilisationLe mécanisme d’ouverture et de fermeture est très simple à utiliser et très solide. Le petit plus est que l'on peut toujours utiliser son smartphone à travers le plastique sans trop de problème. Même si on n’iras pas taper un texte entier sous l’eau, c’est largement suffisant pour prendre des photos sympathiques (avec les touches de son pour déclencher la capture) et ainsi ne pas mouiller son précieux smartphone. Aucun problème à signaler sur mon Google Nexus 6P excepté l'évidente l'impossibilité d’utiliser le capteur d’empreinte digital av…

Test manette filaire EasySMX ESM-9000

Unboxing La manette est livrée dans une boîte en carton épais et est scellée par deux ronds adhésifs. En plus de la manette on trouve aussi une notice d’utilisation traduite en plusieurs langues dont un français approximatif. Design Le design de cette manette est plutôt joli même si le crédit est à accorder à Microsoft puisque on peut clairement voir la ressemblance avec une manette de Xbox 360. La disposition des touches est donc similaires et ici les éléments sont très bien agencés. Les plastiques semble de bonne qualité même si c’est sur la durée que cela se vérifiera. Le câble est assez épais. Globalement la manette inspire la qualité. UtilisationJ’ai utilisé la manette avec un Google Nexus 6P sous Android Nougat 7.1.2. Grâce à un adaptateur USB-C vers USB. Comme c’est une manette type Xbox 360, elle est automatiquement  configurée par de très nombreux jeux et émulateurs (GTA Chinatown Wars, Asphalt 8, Drastic...etc). La prise en main est excellente et toutes les touches répondent…